Bio

Violoncelliste jouant sur instrument ancien et moderne, Pierre Charles, étudie au Conservatoire de Région de Boulogne-Billancourt auprès de Xavier Gagnepain puis à l’Académie Nationale Supérieure d’Orchestre de Lisbonne avec Paulo Gaio-Lima. Il intègre ensuite le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe d’Yvan Chiffoleau en violoncelle et Franck Krawczyk en musique de chambre. Il obtient en 2002 le Prix pour la meilleure interprétation d’une œuvre contemporaine pour l’exécution de Bunraku de Mayuzumi au Concours de Cordes d’Epernay. Il participe à diverses Master Classes avec Jérôme Pernoo, Philippe Muller, Anner Bylsma, Lluis Claret, Wolfgang Butcher, Georgy Kurtag… Il découvre la pratique d’instruments d’époque au festival de Saintes sous la baguette de Philippe Herreweghe, Jos Van Immerseel, Christopher Hogwood… puis se perfectionne en violoncelle baroque avec David Simpson au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris.

Il joue depuis 2007 avec l’orchestre Les Siècles sous la direction de François-Xavier Roth ainsi qu’avec les Musiciens du Louvre dirigé par Marc Minkowski, la Symphonie des Lumières dirigé par Nicolas Simon, l’ensemble Diderot, ou encore l’ensemble Almazis. En 2010, il est musicien et arrangeur pour la bande son du film « La Vénus Noire » d’Abellatif Kechiche. En 2013, il participe au Festival de l’Epau avec la Compagnie Créatures pour le spectacle « Opus » d’Hubert Jegat, ode aux grands compositeurs russes. Depuis 2014, il joue en récital avec la pianiste Lorène de Ratuld des œuvres de Lucien Durosoir et une création de Stéphane Bortoli. Attiré par la pédagogie, il intègre en 2013 le projet DEMOS (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) piloté par la Philharmonie de Paris. Il crée avec Myriam Bulloz et Boris Winter l’ensemble sur instruments d’époque Les Soupirs.